21 mai 2016 ~ 0 Commentaire

« ce que j’ai exprimé, des millions de personnes en France le pensent de la même façon »

cliquez sur ce lien pour visionner la vidéo

bon comme cette vidéo est censurée et qu’on ne peut la visualiser sur un site externe, cliquez sur le lien ci-dessous pour la voir : http://videos.senat.fr/video/videos/2015/video28031.html pensez

la plèbe répond à Paul Veyne : http://www.portique.net/spip.php?article72
non, grec et latin ne sont pas réservés aux enfants des beaux quartiers !!!!!!

ici lien pour la vidéo , cliquez sur la photo :

ce laurent Lafforgue, « prix nobel » (médaille Fields) de maths

son message est vraiment paradigmatique un pilier à garder et à diffuser.
moi aussi je suis persuadé que de transmettre la connaissance (intime, avec analyses, dissertations appliquées aux problèmes du monde, récitations mémorisées à vie, etc) des classiques, des langues, des sciences (y compris la cosmologie et la botanique, la botanique était déjà disparue de mon temps mais la cosmologie était toujours au programme, l’est-elle encore ?), et l’histoire bien sûr, c’est vital.

Comme lui je suis aussi effaré devant l’évolution du contenu des programmes ! en effet il y a de quoi pleurer, c’est un vrai suicide !
« je pensais que ce qui se passait était tellement absurde, qu’il suffirait de prononcer quelque phrases de bon sens pour que tout le monde se mette d’accord »
« pas plus qu’à l’école privée sous contrat qui a suivi le même chemin (et l’école hors contrat ? je serais curieux de le savoir. parfois on reçois des demande de dons pour les aider, j’aimerais savoir si ça vaut le coup)

Ce n’est pas une question de nostalgie comme le prétend le rapporteur typique de l’attitude des maîtres manipulateurs de la société actuelle  mais une question de bon sens.

Après sa déclaration il y a des questions, connes et vicieuses comme il fallait s’y attendre, le rapporteur y va bien sûr de ses armes de destruction massive : « réactionnaire » (et allez ! le fameux chantage cf la vidéo de Gille Ardinat !) les « valeurs de la République » (lesquelles ? il faudrait préciser aussi là …) sur la « laïcité » où Lafforgue le reclaque tout de suite en disant qu’on se sert beaucoup du mot « laïcité » sans définir ce qu’on entend par là ! – en effet !!
« on acquiert l’esprit critique en étant confronté à des pensées riches »
absolument !! c’est ce que l’école actuelle oublie (et les politiques ces larbins beu-beus qui prennent les français pour des beu-beus dressés par des réflexes pavloviens !)
 » le critère principal doit être la qualité de ce qu’on transmet, pas l’adhésion à telle ou telle valeur dictée » – « et on accepte le risque que la génération suivante en fasse un usage qu’on n’aura pas prévu. » « c’est ça le profond respect des personnes » (chose qui manque totalement aux bien-pensants qui sont au pouvoir actuellement !!)
et on voit que sa conception de la laïcité n’a rien, mais alors rien à voir avec les obsessions affligeantes d’intolérance  et de mesquinerie qu’on en fait actuellement !!
et toc ! il refuse que les gens soient obligés de « se mettre au garde-à-vous chaque fois qu’ils entendent le mot « laïcité » ! » – Et  schklak !
« un savoir riche, un savoir stimulant » (pas comme dans les « la Cité de » ceci ou cela qui transforment le savoir en gadget touristique ! et l’école en agence de voyage) « mes parents ont appris à aimer le savoir, parce qu’on leur a donné un savoir qui méritait d’être aimé » – tac ! bravo !
« ce que j’ai exprimé, des millions de personnes en France le pensent de la même façon » en effet j’en suis persuadé
et son appel au mensonge est noble, c’est celui de la « résistance civile » de ceux qui « gardent la lumière et le feu », comme disait Robert Desnos.
« cet amour du savoir, cette valeur donnée au savoir, elle n’est plus supportée par l’institution (ce qui est en passant l’air de rien une condamnation cinglante de celle-ci !!! s’en rendent-ils les notables qui l’écoutent ?) mais existe chez les personnes, grâce aux héritages familiaux (c’est le cas de beaucoup d’autres choses actuellement !)
- De nos jours les étrangers sont plus conscients que les français de l’importance et de la richesse de la culture française !
Les ouvriers d’il y a une génération s’ils entendaient comment les hommes politiques actuels parlent, y compris les deux dernier présidents de la république (le représentant en aspirateurs casse-toi pov’ con, et le pantin !) seraient profondément choqués.

Ah ! il soutient les écoles hors contrat. Il semble donc qu’il y a un espoir de ce côté là.

« leur prise de conscience confrontée à la réalité » c’est quelque chose qui arrive à de plus en plus de gens sur de plus en plus de sujets actuellement (cf le témoignage de l’ex soixante-huitard qui a découvert l’UPR, etc) et à moi aussi, à nous tous devant tout ce qu’on apprend sur la marche actuelle du monde.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Léna Aya Shereine |
"Des hauts et débats&q... |
Question Vacances magazine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Likeadream
| Misspotin
| 972mada