30 juin 2016 ~ 0 Commentaire

comment ne pas frémir d’effroi ?

On n’est, il faut le rappeler, qu’une même continuation d’existence, c’est comme une longue corde à laquelle est suspendu l’équilibriste, si on la coupe à un seul endroit, quel qu’il soit, on coupe tout, TOUT, et tout tombe (et bien sûr le monde et l’univers avec ! et la totalité du temps, le cosmos, le passé, le présent et l’avenir, et les fameuses « vérités éternelles » puisque tout ça dépend de l’être qui en est conscient), donc ce fait faisait naître déjà en moi une crainte :

« C’est pas tout d’avoir peur de la mort maintenant, mais ne serais-je pas capable un jour une fois vieux  de devenir comme ces déchets d’humanité qui ne refusent même plus la mort, mais l’acceptent, trahissant le présent ici et maintenant qui la refuse de toutes ses forces ?? Quelle épouvante!!
Le vieillard qui meurt il tue en même temps l’enfant, le jeune, etc, qu’il a été, dont le futur, donc rétrospectivement la vie, totale, vont se retrouver annihilés par cette mort ……

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Léna Aya Shereine |
"Des hauts et débats&q... |
Question Vacances magazine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Likeadream
| Misspotin
| 972mada