03 août 2016 ~ 0 Commentaire

« Nous pensions qu’entre tous les êtres vivants régnait une espèce de communion des saints. » (Paul Guth)

Image de prévisualisation YouTube

voilà une scène qui donne à réfléchir, au point de vue métaphysique, oui métaphysique, si quand ils sont libérés des tous les conditionnements naturels ou sociaux qui les séparent, les êtres s’aiment tant que ça, à travers tant de différence, ça fait penser à une citation de Henry de Montherlant :
« … ce que, depuis plus de quarante ans, je ne cesse de répéter dans mes livres…. Que le grand événement de la vie est d’aimer (non pas d’être aimé) … toutes ces formes (d’amour) ont quelque chose en commun : l’attrait de l’être pour l’être, et c’est lui le grand événement de la condition humaine… Quand je me retourne je ne dis pas : – voici ce que j’ai fait … mais voici ceux que j’ai aimés, et voici ceux que j’aime encore. »

et plus avant encore celle-ci de Paul Guth :

« Nous pensions qu’entre tous les êtres vivants régnait une espèce de communion des saints. »

vous avez bien lu, il a dit « communion des saints », maintenant renseignez-vous.

 

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Léna Aya Shereine |
"Des hauts et débats&q... |
Question Vacances magazine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Likeadream
| Misspotin
| 972mada