22 octobre 2016 ~ 0 Commentaire

réflexions au jour le jour 3

28/10/2015 Les flamands c’est comme je dis systématiquement maintenant « catholiques un jour, fascistes toujours ». Je ne crois pas que les flamands soient encore dévots comme ils l’étaient encore en 1960, d’ailleurs à Bailleul comme ailleurs ! les églises ont totalement disparues, remplacées par des tas de briques fermés à double tour, et alors qu’autrefois il y avait une paroisse par église, avec un curé, et des vicaires, maintenant il y a une « équipe » d’animation pour plusieurs cantons une vingtaine d’ex-paroisses avec un prêtre itinérant ! Donc je crois que c’est fini, mais la MENTALITE elle, elle est bien sûr toujours là, les flamands ont toujours l’âme foncièrement et profondément pétainiste, et comme je dis encore plus « catholiques un jour, bigots toujours » je rappelle bigot ça veut dire : formaliste, nunuche, irrationnel et flicard
sauf que maintenant ça ne porte plus sur le christianisme, sans doute finalement éteint – même chez les flamands ! – mais sur la religion actuelle : l’ « hygiéno-sécuritarisme », ou toute autre religion actuelle, c’est la bigoterie qui fait le flamand.
Comme on le remarquait sur l’atlas Groupe Ornithologique Nord des oiseaux du Nord-PdeC la Flandre intérieure, malgré son caractère rural et ses (toutes riquiqui) haies est un désert de biodiversité oiseaux, plus pauvre que les autres zones de la région. Et les étroites routes sont bordées maintenant (sans doute depuis les inondations des années 70) de fossés immenses profonds comme tout, il ne faudrait pas tomber dedans avec sa voiture !! ça fait peur
surtout qu’on n’est pas en Bretagne ici ! On est en Flandre : si on allait demander de l’aide à une des fermes voisines ils ne vous aideraient pas aussitôt et en silence comme les bretons, il vous enverraient promener !
Riem, le menuisier, car à cette époque c’était encore la LIBRE ENTREPRISE (comme ils savent si bien dire !), vendait les meubles qu’ils fabriquaient eux-même, le lit de papa avait été fait sur mesure pour lui, son classeur à rideau « américain » pour ses partitions avait été fait sur ses désidératas précis, etc. Les premières fois quand je passait le magasin existait encore, mais maintenant il n’y a plus rien. Juste une femme en pantalon qui tel les juifs de 1941 sort dans les gaz d’échappement des bagnoles pour tirer sur sa cigarette. Qu’est-ce que les français de maintenant sont soumis ! C’est fou !

Les petites routes perdues derrière le cimetière de Bailleul, deux voitures ne peuvent même pas s’y croiser, je ne sais pas encore où elles mênent, en Belgique sans doute.

Et toujours sur les tombes retrouver les noms de famille connus, familiers d’autrefois …..
Ryckewaert, Hue, Verdru, Decherf, Fagoo, Dehouck, etc, etc. Comme dirait Maura dans un de ses unuversaj universoj.

Lestrem usine Roquette, comme chaque fois, souvenir de l’ONIC, les wagons Transcéréales (35 tonnes un wagon ? 1400 un train complet si je me souviens)

Comme j’ai dit en vingt ans je crois que au moins les deux/tiers des cafés ont disparus (en comptant les cafés chicos des centre-ville qui ont plus ou moins resté, donc pour les cafés ordinaires des quartiers, villages etc, c’est je crois bien les trois-quart, si je fait une statistique sur ceux que je voyais et ne vois plus. Mais les restaurants aussi je crois beaucoup ont disparus, maintenant quand on voyage en France sur les routes on n’en rencontre quasiment plus un seul (si on exclue les merdes amerloques appartenant à des empires financiers exploiteurs genre macdo et autre quick/hipopotamus/etc)

quelque part une affichette annonce un bal folk : tiens ! Ça existe encore les bals folks ? Dans les années 80 il y avait un renaissance, une « furoro » (eo : mode) des bals folks et de toute cette culture conviviale, il y en avait même eu un grand sur la place (la petite place devant le beffroi) d’Arras vers 1980, mais maintenant je pensais que c’était complètement disparu.

) 29/10/2015 tiens aujourd’hui il est pas fermé le petit père Staline ? la patisserie pour « bourges » à coté de chez moi, avec ses clients format grands catcheurs ou sèches bourgeoises émaâciaies qui viennent acheter en voiâtuûres !

) Je voudrais avoir la tête posée contre la poitrine de papa, et le tenir dans mes bras

) qu’est-ce que l’automne est beau cette année dans mon jardin ! Et encore maintenant 1er novembre. Tout le monde dit qu’il fait exceptionnellement doux pour un 1er novembre.
Rarement vu un aussi bel automne.

 

) je relis « La foire des ténèbres » de Ray Bradbury, ce livre de poche que j’ai découvert il y a maintenant si longtemps, et que je considère toujours comme un livre majeur et inoubliable.

) page 65 Mlle Foley ce qu’elle a vu c’est elle -même, devenue vieille, pour mourir, et elle est une vieille fille, elle n’aura pas d’enfant, seulement chez elle son neveu dont la mère est morte, car les mères ça meurt, ça ne rend pas immortel contrairement à ce que l’auteur dit deux pages plus haut.

 

) au club d’Eo il y en a un qui est à la fois « antifa » et de droite, c’est tout à fait logique, Marx et Sylvain Timsit vous expliqueront ça.

C’est comme ce qu’on a constaté (je me souviens de l’article) au Canada, le compromis historique (comme il y en a déjà un d’autres, celui de l’aristocratie avec la haute bourgeoisie en Angleterre par exemple qui en a fait un pays si haïssable), la fusion entre le totalitarisme capitaliste avide et le totalitarisme psycho-social et de ses apparatchiks.

) 5/11/2015 je me sens seul aujourd’hui. Je voudrais tellement être entouré, être aimé, avoir une raison d’être, avoir de la chaleur autour de moi.

) 10/11/2015
comment ça se fait ?
Pourquoi c’est moi qui est né ?

) je ne serait pas un célèbre philosophe, ni un musicien, ni peintre, ni universitaire, ni historien. Les circonstances ne s’y sont pas prêté. Mais sans doute que de toutes façons je n’aurai jamais pu, ne fusse que par paresse.

Alors il vaut peut-être mieux comme ça; comme ça je n’ai pas à m’en vouloir à moi-même puisque ce ne fut pas ma paresse le facteur limitant.

) un enfant de 2 ans est mort en tombant d’un balcon, tant mieux, c’est le mieux qui pouvait lui arriver, comme ça il n’aura pas à passer toute sa vie à avoir peur de la mort et à penser qu’il est venu sur terre pour rien.

 

 

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Léna Aya Shereine |
"Des hauts et débats&q... |
Question Vacances magazine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Likeadream
| Misspotin
| 972mada