12 février 2017 ~ 0 Commentaire

Vive la liberté ! sans laquelle il n’y a pas de civilisation

voilà le lien, il faut cliquer dessus pour aller voir la vidéo en question :
http://www.dailymotion.com/video/x51w0m_haro-sur-les-fumeurs_news

 

http://www.dailymotion.com/video/x51w0m

 

si par un hasard extraordinaire ou une connaissance hyper-pointue des truc pour « trifouiller » l’informatique, vous arrive à télécharger cette vidéo (ou même simplement à la visionner !!!!!!), copiez-là et gardez là précieusement, dans notre époque de censure informatique hystérique et stakhanoviste la liberté d’expression ça devient une lutte à mort !http://www.amazon.fr/Haro-sur-fumeurs-Danielle-Charest/dp/2841149226

et lisez bien :  Enfin, troisième vertu, elle replace la stigmatisation sociale des fumeurs dans le cadre plus large du grignotement progressif des libertés, la réactivation de concepts datant d’un autre âge par les néo-croisés d’un ordre moral prohibitionniste et infantilisant, dont le discours tronqué est relayé au quotidien par une armée de citoyens, “gendarmes autoproclamés du tabac [qui] ont le sentiment du devoir accompli, d’une participation concrète au mieux-être collectif, d’un acte de bravoure valorisé et même d’intégration sociale“.

 

http://www.futurquantique.org/2010/04/07/fumer-ne-tue-pas/

la femme qui a vécu 159 ans en fumant des cigarettes parfumées au clou de girofle : https://es.wikipedia.org/wiki/Turinah

Et un hommage à Compay Segundo un des plus vieux fumeur (n’en déplaise aux ayatollahs du sabre et du goupillon) :

phpwFnP0T

Métissé noir et andalou, ce fils de cheminot a toujours baigné dans la musique. Clarinette, violon, il finit par inventer sa propre guitare, l’harmonico, comptant sept cordes au manche. A trente ans, il s’impose à Cuba comme l’ambassadeur du son . Cette musique rurale de la fin du siècle dernier; le père de tous les genres cubains, était alors détrônée par le mambo, le cha-cha-cha et surtout la salsa. Sa musique, comme pour nombre de Cubains, ne lui permet pas de vivre. Toute sa vie, l’artiste exercera le métier de  torcedor, rouleur de tabac. C’est le métier le plus noble qui soit pour un Cubain, expliquait-il alors.
Son nom
Francisco Repilado devient Compay Segundo en 1948. Il crée, avec son ami Lorenzo Hierrezuelo, le duo Los Compadres (les compères). Il interprète alors la seconde voix, dite segunda. Chaque jour, le groupe passe en direct à la radio. Les proverbes, traits d’humour et allusions gaillardes qui émaillent leurs textes les rendent très vite populaires dans les milieux pauvres et paysans de l’île et en République dominicaine. Le speaker radiophonique baptise les chanteurs; Compay Primero et Compay Segundo . En 1952, le groupe se sépare sur un contentieux de droits d’auteur et le chanteur garde son surnom.
La magie du succès
En 1987, Chan chan, son plus gros succès, détrône dans les bars de La Havane le traditionnel Guantanamera. Mais ce n’est qu’une fois octogénaire que la carrière de Compay Segundo prend une ampleur internationale. Son album Antologia, enregistré en Espagne, lui ouvre les portes des salles de concerts européennes. Et en 1997, le guitariste américain Ry Cooder a une idée de génie. Il décide d’enregistrer à Cuba des musiciens dont il possède de vieux 78-tours : Ibrahim Ferrer, Ruben Gonzalez, Eliades Ochoa et Compay Segundo. L’album reçoit un Grammy Award et en 1999, le film qui retrace l’aventure de cet enregistrement, réalisé par le cinéaste allemand Wim Wenders, finit d’accomplir le prodige. La déferlante Buena Vista Social Club s’abat sur les ondes et les écrans noirs du monde entier.
Retraité actif
Détenteur de la distinction Félix Varela, la plus haute décoration artistique cubaine, Compay Segundo se produit dans les plus belles salles au monde (Olympia, Carnegie Hall, Albert Hall…). Dans son dernier enregistrement, intitulé Duettos, il chante aux côtés d’artistes tels que Charles Aznavour, Césaria Evora, Pablo Milanes ou encore Antonio Banderas. Très attaché à son île, il ne manque pas de retourner à La Havane, dans la villa que lui a octroyée le gouvernement.
Cure de jouvence
Le chanteur-compositeur attribuait son maintien impeccable et sa joie de vivre à ses passions : la musique, certes, mais surtout le cigare (un Cohiba doble corona), les fleurs, le rhum et les femmes. Il comptait sur la longévité de sa grand-mère, une esclave affranchie morte à 115 ans, qui lui avait appris à fumer le cigare avant même qu’il ne sache lire. L’oeil qui frise sous son panama blanc, Compay Segundo nous aura fait vibrer jusqu’à sa dernière heure.

http://www.dailymotion.com/video/x51w0m_haro-sur-les-fumeurs_news

 

https://www.amazon.fr/Haro-sur-fumeurs-Danielle-Charest/dp/2841149226/ref=sr_1_7/254-8116525-9124828?s=books&ie=UTF8&qid=1484227720&sr=1-7&keywords=danielle+charest

(Source : Extrait du livre du Dr. Whitby, Vive le Tabac, 1983 — nous soulignons)
Les non-fumeurs : de nouveaux croisés
Il existe une nouvelle religion : la religion anti-tabac. Une nouvelle Eglise avec sa hiérarchie puritaine, son puissant bureau de « propagation de la foi » soutenu par les Etats, ses missionnaires passionnés qui parcourent le monde, ses disciples bernés mais inconditionnels, pauvres individus qui ont trouvé un exutoire à la morosité de leur vie quotidienne et qui déploient un zèle et une intolérance rares. Une religion fondée sur un dogme erroné. En vérité, c’est une religion inventée par nos gouvernements dans un but précis : rejeter la responsabilité de la radioactivité sur le tabac.
Avec le déclin des religions traditionnelles, de nombreuses âmes égarées rejoignent des cultes aussi divers que Hare Krishna, Moon, Les Enfants de Dieu et maintenant, la nouvelle religion anti-tabac. Elle ressemble à bien d’autres par son côté bigot, fanatique et sa censure. Elle est devenue aussi puissante que celle de Pierre et Paul. Et, comme les autres, elle ne donne pas de preuves; il faut « avoir la foi ». Affublée d’atours pseudo-scientifiques, elle rivalise avec les mouvements les plus sectaires de l’histoire et, pour arriver à ses fins, ignore la vérité. La crainte est la clé, mais, au lieu du purgatoire et de l’enfer, il s’agit de la phobie de la fumée et du cancer.
Les hommes fument depuis la nuit des temps, sans danger apparent. Mais, voilà que, brusquement, une idée nouvelle surgit. Soutenus par les gouvernements et financés à coup de millions de dollars, certains affirment tout à coup que fumer est la cause certaine du cancer du poumon, sans pour autant donner d’arguments convaincants.
Quand j’ai entendu parler pour la première fois de cette théorie, j’ai failli y souscrire puisque elle était soutenue par l’élite du corps médical. Je restai, quand même, sceptique : comment cette coutume vieille comme le monde et apparemment inoffensive pouvait-elle brusquement devenir dangereuse ?
La première chose qui me troubla fut que, parmi mes proches ou patients atteints du cancer du poumon, aucun n’était fumeur. D’autres médecins m’ont confirmé, d’ailleurs, avoir fait la même constatation parmi leurs malades.
Je fus également frappé par le fait que le cancer du poumon n’avait jamais été aussi répandu que depuis l’invention de la bombe automatique et la prolifération de produits industriels cancérigènes.

Quand d’éminents scientifiques se mirent à dénoncer la supercherie de la campagne anti-tabac, j’ai commencé à déceler derrière tout cela la morale puritaine de l’Amérique de l’Oncle Sam qui, comme je le montrerai plus tard, a un intérêt évident à inculquer cette crainte du tabac. Tout ceci est pour moi le grand mensonge du XXe siècle et je me sens capable de le prouver à n’importe quel lecteur intelligent et impartial.
Le seul argument des anti-fumeurs, si on peut appeler cela un argument, réside dans certaines statistiques, reconnues fausses depuis, prouvant que les malades souffrant d’un cancer du poumon fument beaucoup. Ils semblent oublier que, s’ils fument, c’est qu’ils y trouvent un grand soulagement. Non seulement il n’y a pas de preuves valables, mais certains témoignages tendraient au contraire à prouver que la fumée peut avoir un effet préventif sur les maladies du poumon et du coeur.
La campagne repose sur des « statistiques » et des expériences sur des chiens que l’on aurait fait fumer et qui auraient attrapé le cancer du poumon. Je montrerai comment ces statistiques n’ont aucune valeur; quant à ces histoires de chiens, ce sont les plus mauvaises histoires que j’ai jamais entendues.
Même si les scientifiques ont des arguments tout à fait convaincants pour réfuter les déclarations des anti-tabac, ils n’ont pas les moyens de les divulguer car ils n’ont pas le contrôle des médias que possèdent leurs adversaires.
Ce qu’il y a d’étonnant dans cette affaire, c’est le silence et l’inertie des fumeurs devant les interdits et les pièges des non-fumeurs.
C’est aussi la ténacité des militants, surtout en ce qui concerne la nocivité de la fumée sur l’entourage. Leur refus d’abandonner cette idée, en dépit des conclusions des scientifiques, et bien compréhensible puisque elle leur apporte le support des non-fumeurs.
Je ne m’étais pas exprimé publiquement jusqu’à maintenant, pensant que la bêtise est chose courante; nous sommes tous des imbéciles à certains égards, certains plus que d’autres. Les gens croient n’importe quoi, plus le mensonge est grand, plus vite il est admis. On dit que l’homme est un animal pensant, mais comme sa pensée est illogique ! Si le cerveau des animaux les moins évolués avait les mêmes performances, ils seraient rapidement en voie de disparition.
Après m’être longuement demandé puisque les gens croyaient en de telles inepties, j’en ai conclu que la nature humaine est perverse et aime à être trompée. Néanmoins maintenant que cette croisade empiète sur les droits fondamentaux et la liberté, je pense qu’il est grand temps de prendre position et de dénoncer ce charlatanisme.
Bien sûr, les « experts », ou ceux qui se disent tels, s’offusquent du fait qu’un modeste généraliste ose remettre en question ce qui est devenu parole d’Evangile. Peu m’importe ! Les puritains ont aussi accusé l’industrie du tabac de m’avoir payé pour écrire ce livre. Quelle plaisanterie ! J’ai bien essayé de les impliquer, leur suggérant de mettre dans chaque paquet une notice dévoilant la supercherie; je voulais aussi qu’ils fassent le test de la petite annonce offrant une récompense d’un million de dollars à qui apporterait la preuve de la nocivité du tabac. J’ai vite compris à travers leurs réponses qu’ils ne feraient rien qui aille à l’encontre de leurs gouvernements respectifs, et ceci pour des raisons évidentes.
Le Docteur William T. WHITBY est né en Australie. Il a fait ses études à l’Université de Sydney et est également diplômé de la Faculté du Droit. Toute sa vie, il exercera son métier de généraliste à Sydney. Le Dr. W. T. Whitby est Président de la Sydney Eastern Society et de la British Medical Association en Australie.
J’ai donc décidé de me lancer seul et décrire ce livre, voulant à la fois combattre la bêtise humaine et montrer, en me basant sur ma propre expérience, que fumer est réellement sans danger et quelques fois même salutaire. Je veux créer un monde serein pour les fumeurs, un monde sans peurs et sans interdits tyranniques.
Sommaire de l’ouvrage
Préface / Introduction
Chapitre 1. Les non-fumeurs : de nouveaux croisés
Une preuve irréfutable
Chapitre 2. Les motivations du fumeur
Pourquoi fume-t-on ?
Chapitre 3. Les vertus de la cigarette
Un don des Dieux / Où est la vérité / Fumer peut-il nous protéger du cancer ? / Autres bienfaits du tabac / Une croyance bien ancrée / Fumer et vivre plus longtemps
Chapitre 4. Pourquoi faire la guerre aux fumeurs ?
Au-delà de la raison / L’aspect psychologique / Des maniaques
Chapitre 5. Histoires de la persécution
Chapitre 6. La persécution des temps modernes
Chapitre 7. Le spectre du cancer du poumon
Exagérations / Le bouc émissaire de la médecine / Le Moyen-Âge / On demande une preuve scientifique / La loi de Lynch / Le point de vue des scientifiques / En mettant les choses au pire
Chapitre 8. Les Etats-Unis orchestrent la lutte
Le gouvernement américaine sur la sellette  / Les scientifiques mis à l’écart
Chapitre 9. Les marchands de peur
La propagande / L’industrie anti-tabac / Cigarette et médias / L’allergie : une blague
Chapitre 10. L’échec des campagnes
Le cent tourne / La mafia anti-fumeur / Maigre réconfort / Une campagne vouée à l’échec
Chapitre 11. Mensonges et illusions statistiques
Les menteurs font mentir les chiffres / Avaient-ils vraiment un cancer du poumon ? Le jeu des courbes / Une parodie de l’utilisation des statistiques / Drôles de médias
Chapitre 12. Les experts
Divergence d’opinion / Quels sont les intérêts en jeu / Les erreurs médicales
Chapitre 13. Techniques de guérilla des anti-fumeurs
Des « rabats-joie » acharnés /  De nouveaux inquisiteurs / Jusqu’où mène la phobie
Chapitre 14. Mobilisation générale
Un mal de chien / Une revue médicale attaque / Un choix embarrassant / Mensonges, mensonges
Chapitre 15. Le fumeur passif : beaucoup de bruit pour rien
Refus en bloc / Le « C.O. » mis en accusation / La guerre dans les airs
Chapitre 16. Le spectre des maladies cardiaques
L’exemple des médecins britanniques / Le rôle du fameux stress / Plus de tabou, moins de maladies de coeur
Chapitre 17. Les femmes, une cible facile
Chapitre 18. Cancer et environnement industriel
Augmentation du cancer du poumon chez les non-fumeurs / Attention ! Amiante / Le tabac catalyseur
Chapitre 19. Les multiples causes du cancer
La pollution, un sujet trop délicat / Et les rayons X ?
Chapitre 20. La radioactivité
L’ennemi public n°1 / Des médecins cachent la vérité / Le « facteur britannique » / Les questions à poser
Conclusion
Arrêter de fumer peut être dangereux
Note :
Outre ce livre à lire absolument, vous trouverez d’autres informations sur internet.
Sur le tabac
Le scandale de la falsification des données sur les dangers du tabac
Usage chamanique du tabac
Fumer avant 35 ans est sans risque pour son espérance de vie!
Le cancer du poumon et le tabac
Fumeurs, cancer du poumon, les statistiques aux USA
Fumer ne donne pas le cancer
Fumer serait bon pour la mémoire et la concentration !
La nicotine renforce la mémoire
Fumer aide à prévenir le cancer du poumon
Fumer pendant la grossesse nuit à votre enfant : un mythe
Transplantation de poumons : ceux des fumeurs (50 % des greffes !) prolongent la survie !
Sur le tabac, les comètes et les virus
Comètes, épidémies, tabac et origine de la vie sur terre
Le tabac protège t-il de la peste et autres pestilences ?
La peste noire serait en fait le virus Ebola
Pestilence, the Great Plague and the Tobacco Cure
Sur la pollution atmosphérique
Pollution atmosphérique, 3,2 millions de personnes tuées en 2010, 2,1 millions en Asie
Dans le monde en 2012 l’air pollué a tué 7 millions de personnes
Diesel, le scandale français
La pollution atmosphérique ramollit notre cerveau
La pollution de l’air extérieur est cancérigène, selon l’OMS
Royaume-Uni : La pollution de l’air tue prématurément des milliers de personnes par an
En anglais
« World No Tabacco Day » ? Let’s all light up !
Catégorie « Smoking » sur SOTT.net
Smoking: The black lung lie (le mensonge des poumons noirs)
Livre : The Health Benefits of Tobacco: A Smoker’s Paradox
Livre : Tobacco and Shamanism in South America
Livre : Smoke Screens: The Truth About Tobacco [site sur le livre]
Livre : Nicotine, the drug that never was
Livre : Dissecting Antismokers’ Brains [site sur le livre]
The Longevity « Paradox » – Tobacco
The truth is a lie
Topic du forum de SOTT
Groupe FB : My Tobacco, my wonderful healing herb
Groupe FB : Anti smoking exposed – Tobacco Control Out of Control » – Fighting Back
Groupe FB : FORCES International [et site de FORCES]
Mythe du tabagisme passif
Secondhand Smoke, Third-Rate Science
Study: Second-hand smoke and lung cancer not linked
Totalitarian science and second-hand smoke, where ‘facts’ fit policy

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Léna Aya Shereine |
"Des hauts et débats&q... |
Question Vacances magazine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Likeadream
| Misspotin
| 972mada