22 mars 2017 ~ 0 Commentaire

les impavides atrocités de nos sociétés installées et sentimentales

un jour : Vu à la télévision le film allemand de 1959 « Des Roses pour le Procureur »

Ce film sur les anciens nazis avec son ton auquel on n’est pas habitué sur ce sujet, malgré son ton presque guilleret de tragi-comédie et sa musique de cha-cha-cha 1960 est une excellente dénonciation, qui porte loin, justement hors du mélo facile des films plus récents, mais par contre les tenants et aboutissants psycho-culturels sont l’air de rien beaucoup mieux mis en évidence. Et donc ce film sous sa légèreté frappe fort et juste et donne à réfléchir, beaucoup.

Il a raison de ne pas mettre en scène les habituelles grosses brutes fanatiques, mais cet espèce de vil Joseph Prud’homme. (d’autant plus qu’ils sont toujours très nombreux) Les Joseph Prud’hommes sont beaucoup plus, le film le montre bien, liés aux plus impavides atrocités, et de manière bien plus dangereuse, que bien d’autres types.

Attention ! derrière chaque Joseph Prud’homme se cache un Himmler !

 

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Léna Aya Shereine |
"Des hauts et débats&q... |
Question Vacances magazine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Likeadream
| Misspotin
| 972mada