06 novembre 2017 ~ 0 Commentaire

Radio Voltaire !

allez ! on applique la méthode Voltaire (qui est aussi la méthode Socrate) au monde actuel :

9 mai 1949 : On annonce d’Espagne que le régime de Franco a décidé d’interdire les livres immoraux. Un index spécial a été établi et les éditeurs de livres dont le contenus sera reconnu par les Service d’Hygiène Métaphysique, comme présentant un danger pour le salut éternel de l’âme des lecteurs seront obligés d’imprimer sur le devant et le verso du livre, en grosses lettres noires de 5 cm minimum l’avertissement : « LIRE DES LIVRES IMMORAUX FAIT ALLER EN ENFER ». Il avait été également proposé d’obliger les éditeurs à recouvrir toutes les couvertures de reproductions en images des tourments de l’Enfer, provisoirement le gouvernement y a renoncé, par contre il est de plus en plus question d’interdire que ces livres puisent se trouver de manière apparente dans les rayons des libraires, ceux-ci devront impérativement les cacher dans un tiroir opaque et hors d’accès, les acheteurs devront donc si ils désirent s’en procurer et savoir ce que le libraire a en rayon, en faire la demande expresse.

Récemment un automobiliste qui transportait un livre dangereux a été sanctionné, le juge a en effet estimé, que quand on achète de tels livres on offense Dieu. Or si la Providence divine décide de se venger en causant  un accident mortel au pécheur qui se rend coupable d’un tel blasphème, celui-ci risquant ainsi d’entraîner d’autres automobilistes dans son accident, il devient un danger pour la sécurité des usagers de la route. Il a donc été arrêté que le transports de livres impies dans son véhicule sera désormais interdit, y compris s’il s’agit de le transporter du magasin où on l’a acheté jusqu’à son domicile.

Les services d’Hygiène mentale et de Sécurité du Salut éternel veillent aussi, bien entendu sur tout ce qui menace les enfants. Ainsi les parents qui laissent dire des gros mots à leurs enfants, seront « signalés »par la DDASS et poursuivis pour « maltraitance » et « mise en danger du salut éternel d’autrui », quand aux enfants concernés ils seront retirés de chez eux et placés dans un « Home de protection » où il suivront des séances de rééducation psychologique où on leur fera chanter en chœur :  « dire des blasphèmes fait aller en Enfer ».

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Léna Aya Shereine |
"Des hauts et débats&q... |
Question Vacances magazine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Likeadream
| Misspotin
| 972mada