02 décembre 2017 ~ 0 Commentaire

la Pologne n’est plus une démocratie, elle (re)devient une dictature et (re)pratique la chasse à ceux qui ne pensent pas comme le gouvernement !!

voici la lettre que des français ont reçus d’une camarade communiste de Pologne :
Chers Amis,
Je vous envoie l’information que j’ai reçu très récemment de la part de Beata Karon du Parti Communiste Polonais qu sujet de l’audience qui aura lieu lundi 27 prochain au tribunal de Dabrowa Gornicza dans le cadre de la procédure pour « propagation d’idéologie communiste » dans le journal « Brzask » et le site internet du Parti.
La reprise des poursuites fait partie d’une campagne du gouvernement visant à terme à délégaliser le KPP et interdire toute liberté d’expression au sujet de la Pologne Populaire, du communisme et socialisme.
Beata ainsi que 2 autres camarades sont menacés de 9 mois de prison pour délit l’opinion.
Hélas, malgré ce danger, les amis ne nous ont envoyé cette information que maintenant. Je ne sais pas ce que nous pouvons faire, il est impossible d’organiser un rassemblement en 2 jours.
Ce que nous pouvons faire, c’est traduire et diffuser cet appel à manifester et protester signé par les partis communistes invités à la commémoration de la Révolution d’Octobre le 4-7 novembre dernier et à laquelle Beata Karon a participé.
Si jamais le PCF aurait aimé signer l’appel cela serait certainement vu comme un grand signe de solidarité en Pologne… Hélas, nous ne sommes plus en 1930… quand le PCF avait donné asile au militants du KPP persécutés par les colonels… Mais on ne sait jamais, siBeata ainsi que 2 autres camarades sont menacés de 9 mois de prison pour délit l’opinion. quelqu’un envoie cet appel à la direction peut-etre qu’elle prendra position?
Amicalement
Monika Karbowska

Et voici la pétition que vous devriez pouvoir faire signer largement et envoyer à l’ambassadeur de Pologne en france.

PETITION
Non à la délégalisation du Parti communiste polonais (KPP)
Oui à la liberté d’expression en Pologne
——————————————————————————————–
Monsieur Tomas Młynarski
Ambassadeur de Pologne à Paris
Monsieur Henri Dudzinski
Consul honoraire de Pologne à Lille
Ce lundi 27 novembre 2017, s’ouvrira à Dabrowa Gornicza (Silésie) un nouveau procès à l’encontre de dirigeants et militants du Parti communiste polonais (Komunistyczna Partia polski / KPP) accusés de « propager l’idéologie communiste » dans le magazine Brzask et sur le site web du KPP.
Ces militants risquent deux ans de prison pour avoir exprimé une opinion !
Cette nouvelle attaque s’inscrit dans le cadre d’une violente campagne  antiprogressiste à caractère révisionniste. Elle vise à vider l’espace public de toutes références non seulement à la Pologne populaire (débaptisations de rues, places, etc.), mais aussi au sacrifice des 600 000 soldats de l’Armée rouge qui ont libéré le pays du joug nazi (démolition de monuments érigés en leur honneur).
Une campagne qui pourrait avoir pour point d’orgue l’interdiction du KPP sous le
prétexte que son programme ne serait pas conforme à la Constitution.
Nous, signataires de la pétition, demandons la fin des poursuites contre les militants du KPP et le respect de la liberté d’expression en Pologne

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Léna Aya Shereine |
"Des hauts et débats&q... |
Question Vacances magazine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Likeadream
| Misspotin
| 972mada