14 septembre 2018 ~ 0 Commentaire

il faut imposer son propre vocabulaire, ne jamais accepter celui de l’ennemi !

il y a des passages qui sont pas mal, comme quand il analyse ce que c’est que la NOVLANGUE, ou comment on est passé des exploités (ce qui implique des exploiteurs !) aux « défavorisés », et le tour est joué !
Et puis « si vous interdisez certains mots vous interdisez de penser certaines choses »
« le premier combat à mener c’est le combat pour la langue » tout à fait ! et j’ajouterai ce qui est un des préceptes stratégiques de Sun Tseu je crois : il na faut pas laisser l’ennemi choisir le champ de bataille, c’est valable aussi sur le plan sémantique, et du simple vocabulaire, il ne faut pas reprendre le vocabulaire et la façon de définir les problèmes de l’ennemi ! il faut imposer son propre vocabulaire, et sa propre définition des problèmes !
et surtout « ne pas se laisser intimider » par le terrorisme intellectuel !

Et puis, c’est bien, il ne mâche pas ses mots, des partis politiques actuels : « ils sont d’une    médiocrité qu’on n’a  jamais vu de pareille dans toute l’histoire de France »  -  et  vlan !
la France redeviendra « une lumière pour la pensée, pour les peuples », oui je le crois, avec Bernard Friot, avec Etienne Chouard, avec Thierry Meyssan, et Claude Bourguignon.
j’aime bien aussi son expression « les défenses immunitaires de la France sont en train  de se    mettre   en marche,   les    anticorps   se    fabriquent « 

 

autre exemple : vous savez que quand on a créé les allocs, on a décidé qu’elles seraient égales à, par mois,  225 heures de salaire d’un ouvrier spécialisé de la métallurgie ? ici Bernard Friot vous explique ce que ça veut dire : https://ru-clip.net/video/dfmgyMgDQ-I/dire-les-allocations-sont-du-salaire-change-la-soci%C3%A9t%C3%A9-bernard-friot.html  conclusion, faute de savoir nommer correctement les choses (« celui qui nomme incorrectement les choses ajoute au malheur du monde » Albert Camus) on n’a pas eu les armes intellectuelles pour résister à l’instauration de la CSG (et tous ses effets pervers).

autre problème si on appelle l’élection de députés « démocratie » c’est mal nommer les choses, élire n’est pas voter, écoutez Etienne Chouard !

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Léna Aya Shereine |
"Des hauts et débats&q... |
Question Vacances magazine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Likeadream
| Misspotin
| 972mada