05 janvier 2019 ~ 0 Commentaire

lettre ouverte lue le 5 janvier devant l’Hôtel de ville

Lettre ouverte citoyenne en réponse aux allocutions télévisées de
Monsieur Emmanuel MACRON. Le 03 Janvier 2019
Monsieur Le Président de la République Française, vous vous êtes adressé au peuple souverain de France ce lundi 31 Décembre 2018 à 20h00 pour exprimer vos voeux à l’ensemble des citoyens.
Nous, peuple de France, citoyens de ce beau et valeureux pays, citoyens de La France en Colère, nous prenons bonne note de vos déclarations et souhaitons réagir.
Oui, Monsieur MACRON comme exprimé par vous lors de votre allocution du lundi 10 Décembre 2018, il vous est arrivé « parfois » de blesser vos concitoyens par vos paroles et les ordres donnés aux forces de l’ordre. Oui, vous nous blessez en paroles et vous blessez le peuple physiquement en utilisant des armes de guerre sur les rassemblements de manifestations pacifiques des citoyens. La répression que vous menez sans aucune retenue sur l’ensemble des lanceurs d’alertes et des citoyens de ce pays est une déclaration de guerre sans cesse renouvelée.
Vos forces de l’ordre attaquent sauvagement le peuple mais aussi des journalistes, des « Street Médics » et tous les citoyens qui utilisent leur droit à manifester librement et pacifiquement. Vos bras armés défendent les intérêts personnels de votre couche sociale supérieure.
Vous dénoncez maintenant, lors de vos voeux, des excès, des débordements ? Vous parlez sans nul doute des exactions de vos forces de l’ordre à l’égard des citoyens…
Monsieur MACRON, vous accusez quelques « portes voix d’une foule Haineuse, de s’en prendre aux élus, aux forces de l’ordre, aux journalistes, aux étrangers, aux juifs, aux homosexuels… » Vous les accusez sans les nommer, Oui Monsieur MACRON, vous parlez bien des gilets jaunes de France et de leurs initiateurs.
Et, comble de l’ironie, vous vous demandez même au nom de qui s’adresse à vous ces lanceurs d’alerte et nous vous citons « Parler au nom du peuple mais lequel ? d’où ? comment ? »
Vous nous semblez bien perdu et en panique Monsieur le Président… Vous ne vous reconnaissez donc aucun peuple ? Mais de quelle Nation êtes-vous donc l’élu alors ?
Vous êtes donc tellement au-dessus de tout cela, loin, fort loin des couches inférieures ? Nous dénonçons vos accusations fausses et calomnieuses.
Monsieur le Président, ce mouvement que vous ne reconnaissez pas, ne vous en déplaise s’étend et se renforce à mesure que vos concitoyens se font matraquer, gazer, enfermer à ciel ouvert pendant des heures, dans un non-respect incroyable des droits des citoyens.
Alors, à vous entendre nous fustiger et nous accuser de tous les mots1, il est peut-être temps pour les citoyens de France qui ont adopté ce gilet jaune comme signe de protestation de le retirer et de se présenter dans les rues, sur les places, comme les simples citoyens qu’ils sont, sans Gilets Jaunes, sans armes face aux grenades et aux matraques. Nous verrons si vous continuerez à battre les enfants, jeunes, vieux, femmes et hommes de France…

Non Monsieur MACRON, vous vous trompez, nous ne traitons nullement de la négation de la France mais bien de l’espoir d’une nouvelle France, plus à l’écoute de ceux qui en sont le sang.
Que pensez-vous de cet état de droit qui n’en respecte pas la moindre règle quand nos élus se permettent de tourner le dos comme vous le faite depuis plusieurs semaines à l’égard de ce peuple dont vous ne semblez pas savoir ni qui il est, ni d’où il vient…
Nous entendons bien que vous persistez dans vos décisions de destruction des services publics. Les citoyens de France dans les bourgades reculées en prennent bonne note.
«  Une colère a éclaté qui venait de loin »… Vous êtes sans nul doute le révélateur d’une France en alerte et aux abois de l’image que vous représentez.
Vous espérez une confiance démocratique dans la transparence des médias alors que vous utilisez à votre compte personnel tout l’arsenal médiatique que les membres de votre caste mettent à votre disposition pour asservir et maintenir le peuple dans l’ignorance et l’étroitesse d’esprit.
Vous souhaitez, «  écoute, dialogue, humilité, vous estimez que nous nous fourvoyons dans l’erreur » quand nous n’écoutons pas l’élite qui nous impose la pensée unique universelle et sans controverse ?
Monsieur Emmanuel MACRON, vos actes et vos paroles vous ont clairement discrédité et sont hautement condamnables au regard des droits de l’homme, valeur essentielle dans laquelle les citoyens de France se retrouvent profondément ancrés.
Oui Monsieur MACRON, les citoyens de France sont solidaires et font vivre la solidarité au quotidien sur les points de rassemblements. Les citoyens sont pacifiques et vous demandent des choses raisonnables et applicables sans délai depuis plusieurs semaines. Vous ne répondez pas et vous faites traîner les choses en proposant de fausses mesures, des mesurettes que le peuple de France refuse. Quand comprendrez-vous que vous et les vôtres n’êtes plus crédibles et que vous avez perdu la confiance de ceux qui ont pu croire en vous et en votre mouvement il y a maintenant 19 mois ?
Monsieur Emmanuel Macron prenez-vous un seul instant conscience que les propos que vous tenez devant l’ensemble du peuple de France sont de véritables appels à la révolte citoyenne voire à la guerre civile pour ceux qui n’ont plus rien ?
Comprenez-vous que vous appelez à une véritable lutte des classes néfaste à l’unité et à la cohésion de la France ? Que pensez-vous des nouvelles mesures qui s’appliquent dès ce jour aux demandeurs d’emploi ? Vous êtes satisfait de votre planning ?
Avez-vous conscience que dans chacune de vos prises de paroles vous insultez l’intelligence des citoyens de France ?
Avez-vous conscience que vous prouvez à chaque instant que vous êtes bien loin de la réalité de vie des Français ?
Vous croyez en «  un ordre républicain » Pour asseoir votre pouvoir et la servitude du peuple de France ?

Pensez-vous vraiment qu’appeler à la plus grande fermeté de l’État à l’égard des revendications légitimes du peuple soit la bonne solution ?
Ce qui révolte les citoyens Monsieur Macron, ce sont les injustices. Injustices vécues par les citoyens mobilisés depuis bientôt deux mois partout sur l’ensemble du territoire national, sans oublier les insulaires et les territoires éloignés qui n’entendent rien de votre part sinon des manipulations de masses et des mensonges.
Vous avez raison Monsieur MACRON, aujourd’hui, les injustices et votre mépris vont transformer la colère en haine sur tout le territoire national.
Nous demandons justice pour nos blessés et nos morts, victimes directes ou collatérales. Nous demandons justice pour nos revendications. Nous demandons la mise en place de médias vraiment indépendants qui nous fassent droit et reconnaissent enfin nos mobilisations et nos souffrances face aux outils répressifs et médiatiques que vous avez mis en place pour nous museler.
Voyez-vous, là où quelques-uns, il y a quelques jours ont mis en scène un tribunal parodique où ils décapitent un mannequin à l’image d’une personnalité rejetée par le peuple, alors que ceux-ci avaient semble-t-il respecté la loi en déclarant en bonne et due forme une manifestation sur la voie publique, vos forces répressives se sont abattues sur ces citoyens qui aujourd’hui se retrouvent dans une situation pire que tout. Trouvez-vous vraiment que cette mascarade mérite un tel déchainement judiciaire à leur encontre ? Vous avez avisé la chancellerie d’un courroux nécessaire pour l’exemple ? Peut-être seront-ils les premiers condamnés politiques de votre mandat ?
Pourquoi trouvez-vous nécessaire de placer préventivement en garde à vue des milliers de citoyens qui convergent vers Paris, capitale du monde libre et des droits de l’homme, dans le seul but de montrer leur désapprobation pacifique de votre politique ?
Que sera la suite ? Vous continuerez à restreindre les libertés individuelles au point d’arrêter quelques-uns qui se baladent dans les rues de votre capitale en portant des bougies ou pour la simple envie d’aller se restaurer entre amis ?
Faudra-t-il désormais déclarer préalablement en préfecture un goûter d’anniversaire rassemblant quelques amis désireux de se rendre en ville ? Vous feriez tirer sur le peuple à balles réelles pour l’exemple également ?
Rendez-leur justice à tous et entendez leur appel au lieu de les détruire et les faire taire par tous moyens mis à disposition de votre puissante fonction.
Arrêtez vos provocations à l’endroit du peuple de France et écoutez-le vraiment !! Nous vous dispensons de verser une larme bienséante lors de vos allocutions, le peuple de France ne vous fait plus confiance.
La colère va se transformer en haine si vous continuez, de votre piédestal, vous et vos semblables, à considérer le petit peuple comme des gueux, des sans dents, des gens qui ne sont rien.
Où sont passées vos promesses de campagnes ? Où sont passées vos belles phrases de rassemblement quand vous vouliez atteindre le sommet ?

Nous citoyens de France, Gilets Jaunes ou non, nous vous adressons ce jour une demande solennelle. Changez d’attitude et accueillez nous autours2 d’une table pour discuter.
Nous nous défions de la mise en place de votre plan de consultation nationale. Nous le considérons comme un piège politique pour tenter de noyer le sujet qui vous terrifie : Redonner la souveraineté au peuple de France par la mise en place du Référendum d’Initiative Citoyenne en toute matière, mais aussi dans la mise en place d’une baisse significative de toutes les taxes et impôts sur les produits de première nécessité, et enfin, une baisse significative de toutes les rentes, salaires, privilèges et retraites courantes et futures des élus et hauts fonctionnaires d’état.
Trouvez donc une personnalité respectable qui n’ait pas été visée par des enquêtes judiciaires   , qui n’ait été politisée en aucune façon, qui n’ait pas été l’objet de polémiques et qui soit sans reproches et non corrompue par le système financier et, nous pourrons commencer les discussions avec cette personnalité autour de la reprise de souveraineté du peuple de France.
Président MACRON, entendez le peuple de France maintenant et peut être que nous serons enclins à construire la France de demain avec vous. Souvenez-vous de la révolution Orange Ukrainienne. Ne vous pensez pas au-dessus des lois et de la volonté du peuple de France.
Vous nous écrirez dans quelques jours pour nous partager VOS attentes ??
Cette seule phrase nous suffit à confirmer que vous ne comprenez pas les attentes légitimes du peuple de France et passez de la demande légitime des Français à votre seule considération égocentrique.
Oui, nous sommes bien d’accord, « on ne bâtit rien sur des mensonges et des intérêts particuliers… »
Enfin, vous nous annoncez que « Les grandes puissances privées vous inquiètes3, les intérêts particuliers également ».
Tiens donc, quelles sont donc ces grandes puissances sinon celles de vos amis ? Qui sont ceux qui se font acheter par des lobbies pro Glyphosate ou groupes pétroliers qui polluent en toute complaisance avec votre bénédiction les territoires et les peuples asservis ?
Arrêtez de vous moquer ouvertement des citoyens qui portent en eux véritablement la question écologique et laissez donc les citoyens porter la grande marche pour le climat du 27 Janvier prochain sans venir polluer cet événement avec une marche de soutien à votre personnelle grandeur.
Et non, malgré vos efforts, nous ne sommes pas résignés en effet, nous nous rejoignons, nous pouvons faire mieux et nous ferons mieux. Et, oui, nous irons plus loin.
Le 03 Janvier 2019,
La France en colère
(1) maux
(2) autour
(3) inquiètent
Source : https://www.facebook.com/lafranceencolere112018/photos/pcb.1149773501864069/1149773371864082/?type=3&theater

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Léna Aya Shereine |
"Des hauts et débats&q... |
Question Vacances magazine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Likeadream
| Misspotin
| 972mada