11 mai 2019 ~ 0 Commentaire

Ouzbékistan, pays des ombrelles

Ouzbékistant, pays des ombrelles

Tio estas la tipika virina vestado de uzbekoj. La tradicia, malnova, kiu videblas en alia foto pliposte, iĝis rara, la « novokcidenta » t.e. tiu kazerna unuforma malserana « aĵoj » kiujn surmetas ekzemple nun la virinoj de Francio, kaj vee centoj de aliaj landoj, kaj oni vendas en ĉiuj superbazaroj de tiu kazerna tero, estas feliĉe tre malofta. La plej kutima estas tia: buntaj roboj, kun mallongaj manikoj kaj dekoltaĵo, leĝera kaptuko sur la haroj, kaj …. sunombrelo por protekti de la jam en majo bruleganta suno!

L’Ouzbékistan est le pays des cailles (qu’on met dans des cages de dentelle pour jouir chez soi de leur chant), du fromage blanc, des mynas (en.wikipedia.org/wiki/Common_Myna), des muriers (eo.wikipedia.org/wiki/Moruso »), des briques, quoi encore? des ombrelles !
Partout les femmes s’en munissent pour se protéger du soleil qui en mai est déjà caniculaire !.
Ceci est l’habillement type des femmes ouzbèkes. Le costume traditionnel (visible sur la dernière photo de l’album) n’est plus beaucoup porté, l’austère et sinistre uniforme, du genre de ce qu’on voit sur les françaises actuellement, et que répandent d’un bout à l’autre de cette pauvre planète les multinationales du commerce « globalisé » et leur « culture » occidentalisante et casernicole est encore (pour combien de temps ? ….) rare. Le costume féminin de loin le plus courant est: robes légères à fleurs, manches courtes, décolletés et un petit fichu à la russe dans les cheveux (pas sur celles-ci)

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Léna Aya Shereine |
"Des hauts et débats&q... |
Question Vacances magazine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Likeadream
| Misspotin
| 972mada